La Bibliothèque de la Société historique et archéologique du Périgord et sa salle de lecture, qui peut accueillir jusqu'à quinze chercheurs, se trouvent au siège de la Société, 18, rue du Plantier, à Périgueux.

Elle a dès 1874 réuni toute sorte de documents relatifs au Périgord. Elle compte actuellement plus de 10000 volumes et plaquettes concernant la Préhistoire, l'Histoire, l'Histoire de l'Art, l'Archéologie, la Géographie, la Religion, la Société ou les Traditions populaires ; une liste peut en être consultée au siège de la Société ainsi que sur le site www.shap.fr.

Elle entretient également 150 revues vivantes  et conserve des journaux, une photothèque, une iconothèque (en cours de classement et numérisation, une plaquette due à J.Secret est disponible)) et des archives en tous genres.

La bibliothèque est ouverte tous les vendredis après-midi de 14H00 à 17H30.

Il est utile de consulter l'accueil de www.shap.fr pour vérifier qu'il n'y ait pas de fermeture exceptionnelle.

L'ouverture peut exceptionnellement être consentie en semaine, sur rendez-vous : les chercheurs qui le désirent doivent dans ce cas le demander au moins deux semaines auparavant au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Son usage est exclusivement réservé aux membres de la Société historique et archéologique du Périgord à jour de leur cotisation. Cependant, une dérogation est accordée aux étudiants et aux membres des sociétés savantes avec lesquelles des accords de réciprocité concernant les bibliothèques ont été passés. Les chercheurs ponctuels doivent s'acquitter d'une somme de 30 € représentant une cotisation annuelle.

Les emprunts de livres ne sont pas consentis. Lorsqu'ils le sont, à titre exceptionnel, ce ne peut être que contre un chèque de caution d'un montant fixé en fonction de la valeur de l'ouvrage emprunté. La durée du prêt ne saurait être supérieure à deux semaines.

Un service de photocopies est assuré. Il est possible d'y avoir recours sur place ou par correspondance.

Ses tarifs  sont dégressifs (voir ci-dessous).

Les documents imprimés issus de la bibliothèque de la Société historique et archéologique du Périgord peuvent être librement cités ou utilisés. Il n'en est pas de même des documents inédits, dont une editio princeps doit être publiée dans le Bulletin de la Société avant toute utilisation ultérieure qui ne s'effectue que sur autorisation du Conseil d'Administration.    

 

Tarifs :
  • 1 à 30 photocopies : 0,30 € par photocopie.
  • 30 à 60 photocopies : 0,25 € par photocopie.
  • 60 à 100 photocopies : 0,20 € par photocopie.
  • Au-delà de 100 photocopies : 0,15 € par photocopie.

Demi-tarif pour les étudiants

Cet article, rédigé par Gérard Mouillac, est paru en 1997.
 
 
S'il est constant de dire que notre Société marche sur trois pieds, ce n'est pas seulement parce qu'elle a 120 ans comme nous pourrions répondre au sphinx, mais surtout car réunions, bulletin et bibliothèque sont l'ossature de son identité, dans le vêtement interchangeable mais toujours confortable de ses bâtiments.
Quant à son âme, c'est vous, c'est nous tous, maillon de la chaîne unissant ceux qui nous ont précédés à ceux qui nous suivront. A nous donc d'éviter qu'il ne rouille.
Nous laisserons à d'autres, plus habilités que nous, le soin de vous entretenir des réunions, sorties et bulletin. Mais, depuis longtemps, nous voulions par cet article vous faire connaître la richesse de notre bibliothèque. (lui ne doit ni rester sous le boisseau ni demeurer l'apanage de quelques privilégiés. Mais c'est notre président qui a heureusement suscité cet article, par un rappel enjoignant aux bibliothécaires de tenir à jour le registre (les accroissements (R.I. art. 23). Chanoine Roux, vous dont nous parlerons plus loin avec tant d'admiration, quel mauvais exemple vous nous avez donné !
Certes, à son heure, l'informatique réinsérera ces accroissements dans leur milieu thématique, c'est-à-dire logique, comme ils le sont déjà sur les rayons appropriés de la bibliothèque. En attendant, ils paraîtront dans l'un ou l'autre numéro du Bulletin.
Il est bien préférable de vous prendre amicalement par la main, pour vous faire découvrir l'histoire et la géographie de ce véritable trésor qui est vôtre. Tout en nous attardant aux dons qui l'ont enrichi, des plus humbles aux plus grandioses, nous ferons ensemble un bout de chemin, pièce après pièce, rayon après rayon, pour une vue globale, celle d'aujourd'hui, réservant une promenade plus pointue pour les prochaines années du Bulletin, si Dieu nous prête vie.
TOP